Location d'expositions & vente de tirages

Accueil Nos photographes Jean-Pierre Leloir Night & Day Jean-Pierre Leloir
Night & Day Jean-Pierre Leloir

Descriptif technique

Photographies noir et blanc
Descriptif 38 photographies encadrées - différents formats
Conditionnement non communiqué
Valeur d'assurance Valeur globale : 34200 €
Tarif de location Nous contacter
Télécharger la présentation en PDF
Réserver une exposition

Résumé de l'exposition

Se plonger dans les dizaines de milliers de planches contacts de Jean-Pierre Leloir, parfaitement rangées, répertoriées, datées, annotées, revient à se retrouver souvent dans les coulisses des grandes salles parisiennes où sont venus jouer Miles Davis, Charles Mingus, Count Basie, chanter Billie Holiday, Ella Fitzgerald, Sarah Vaughan. Accueillis comme des princes dès leur descente d'avion par les journalistes et le public parisien, ces artistes fascinaient Leloir.

Dès ses débuts en 1952, Jean-Pierre Leloir a cherché à être à la hauteur de cette musique soignant ses prises de vues, le cadre, les lumières, captant sur les visages et dans les gestes l'émotion des concerts de cette époque. Tout en faisant son travail de reporter, il s'est sans cesse appliqué à capter les à-côtés et les ambiances souvent enfumées des coulisses, des salles de répétition ou d'enregistrement.
On est alors frappé par la précision et la sensibilité du photographe qui passait des heures avec les musiciens, de jour comme de nuit, au point d'en devenir parfois proche. Leloir et sa moustache, avec le temps, ont fini par faire partie du décor de l'Olympia, de la Salle Pleyel ou de l'Alhambra. Nombreuses sont les stars de l'époque qui le retrouvaient année après année, au fil de leurs tournées. Il a ainsi photographié Miles Davis dès ses premières apparitions en France dans les années 50 jusqu'à sa disparition en 1991. Quand Ray Charles fait dix dates au Palais des Sports, Jean-Pierre Leloir va aux 10 concerts déclencher sa batterie d'appareils photo au swing du chanteur. Au Studio Leloir, les assistants développent la nuit à tour de bras pour suivre le rythme !
Mais Leloir n'a pas photographié que le jazz, loin de là. Co-fondateur du magazine Rock & Folk, il a couvert toutes les scènes du rock et ses vedettes de Jimi Hendrix à Franck Zappa, ainsi que la chanson française. On connait sa photo emblématique de Brel, Brassens et Ferré réunis pour la seule et unique fois. Il a aussi aimé photographier Paris et les paysages de ses voyages au Brésil ou aux Etats-Unis.
La richesse de son œuvre reste à découvrir.

Cette exposition a été créée pour le Mois de la Photo à Paris en 2012 organisé par la Maison Européenne de la Photographie, et présentée à la galerie du Bar Floréal.

*********************************

American jazzmen in Paris in the 50s and 60s

Immersing oneself in Jean-Pierre Leloir's tens of thousands of perfectly arranged, indexed, dated and annotated contact sheets is like being backstage at the great Parisian venues where Miles Davis, Charles Mingus, Count Basie, Billie Holiday, Ella Fitzgerald and Sarah Vaughan came to play. Welcomed like princes as soon as they stepped off the plane by journalists and Parisian audiences, these artists fascinated Leloir.
Right from his debut in 1952, Jean-Pierre Leloir sought to live up to the music, taking great care with his shots, framing and lighting, capturing the emotion of the concerts of the era through faces and gestures. While doing his job as a reporter, he was constantly striving to capture the often smoke-filled backstage, rehearsal and recording environments.
Struck by the precision and sensitivity of the photographer, who spent hours with the musicians, day and night, sometimes to the point of becoming close to them. Over time, Leloir and his moustache became part of the décor at the Olympia, the Salle Pleyel and the Alhambra. Many of the stars of the time would meet up with him year after year, as they toured. He photographed Miles Davis from his first appearances in France in the 50s until his death in 1991. When Ray Charles played ten dates at the Palais des Sports, Jean-Pierre Leloir went to all 10 concerts to set off his many cameras in time with the singer's swing. At the Studio Leloir, assistants develop night after night to keep up with the pace!
But Leloir didn't just photograph jazz, far from it. Co-founder of Rock & Folk magazine, he covered every rock scene and its stars, from Jimi Hendrix to Franck Zappa, as well as French artists. His iconic photo of Brel, Brassens and Ferré together for one time only is well known. He also enjoyed photographing Paris and the landscapes of his trips in Brazil and the United States.
The wealth of his work remains to be discovered.

This exhibition was created for the 2012 Mois de la Photo in Paris organized by the Maison Européenne de la Photographie, and presented at the Bar Floréal gallery.

 

Partager cette page :

Vente de tirages : un tirage vous intéresse ?

Cliquez sur le tirage puis sur le bouton "Acquérir le tirage"

Voir les expositions

 

 

Tous les champs sont obligatoires

« Les informations recueillies font l’objet d’un traitement informatique destiné à répondre à votre demande de contact. Elles sont conservées pendant la durée nécessaire pour répondre à votre demande de contact ne sont destinées uniquement à la société Gamma Rapho. Vous disposez d’un droit d'accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition pour motif légitime aux données personnelles vous concernant.

Conformément à la réglementation sur les données à caractère personnel, et notamment les articles 13 et 14 du RGPD, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification, de mise à jour, d’effacement aux informations vous concernant, ainsi que du droit à la portabilité de vos données personnelles, que vous pouvez exercer en adressant un émail à l’adresse suivante : contact@gamma-rapho-galerie.com ou par voie postale à l’adresse suivante : 104, boulevard Arago 75014 Paris.

Vous pouvez également demander une limitation du traitement de vos données personnelles et, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données vous concernant à l’adresse indiquée ci-dessus.

Par ailleurs, la loi vous permet d’introduire un recours auprès de la CNIL selon les modalités indiquées sur son site (https://www.cnil.fr) »